Partager
JDFA2022
Image
JDFA2022
Image
JDFA2
Image
JDFA2022-3

La 4ème édition des Journées doctorales France Amérique-Latine s’est déroulée du 24 au 26 octobre à La Paloma (Rocha), en Uruguay, où se sont rassemblées jeunes chercheuses et chercheurs, et chercheuses et chercheurs confirmés autour du thème des océans et des espaces côtiers depuis une approximation pluridisciplinaire. Les journées ont été co-organisées par le Pôle Cône Sud de l’Institut des Amériques, le Centre franco-argentin des Hautes études de l’Université de Buenos Aires, l’ambassade de France en Uruguay et le Centre Régional de l’Est (CURE) de l’Université de la République d’Uruguay (UDELAR),  acteur de référence en Uruguay pour les enjeux maritimes de par son positionnement géographique sur la côte atlantique est et son offre de formation en biologie marine et en gestion environnementale. Pour la première fois depuis deux ans, cette manifestation scientifique a pu se réaliser en format présentiel, permettant la mobilité de doctorant.es et chercheur.euses d’Argentine, des autres régions d’Uruguay et d’une invitée de France.

 La première après-midi des rencontres s’est ouverte sur une conférence d’Antonio Lezama (Laboratorio de Arqueología del Paisaje y Patrimonio del Uruguay, CURE, UDELAR) autour de la navigation des peuples originaires en Uruguay et dans la région, suivie de communications de doctorantes et doctorants en paléontologie, archéologie, anthropologie et sciences océaniques. La seconde journée a proposé une approche de l’espace marin au travers du prisme des études de genre avec les conférences de Romina Cutuli (Grupo de Estudios del Trabajo, Universidad Nacional de Mar del Plata) “El mar como espacio productivo y la división sexual del trabajo” et de Carla Cruk (CURE, Udelar) “Mujeres Con-Ciencia: Una mirada a la brecha de género en las ciencias del mar y la costa en Uruguay”. Puis, la session de l’après-midi s’est concentrée sur les sciences océaniques, inaugurée par Alberto Piola, océanographe argentin (Departamento de Ciencias Atmosféricas y Océanos, UBA), qui a donné une conférence intitulée "Circulación y masas de agua en la plataforma continental: de Cabo Corrientes a Cabo Santa Marta Grande".

Enfin, la troisième journée a permis une ouverture des discussions à des recherches en art et littérature, commençant par la conférence de Joan Pronnier, représentante du projet COAL qui proposa une intervention sur "Una nueva cultura de la naturaleza con COAL - Arte y Ecología ". Celle-ci a été suivie d’exposés sur les représentations littéraires et touristiques des espaces côtiers et sur certaines pratiques artistiques et performatives prenant place sur les rives du fleuve de La Plata et à dans la région de La Paloma. L’après-midi de la troisième journée a été consacrée à des échanges sur des questions environnementales, croisant les sciences océaniques et la biologie marine. Celle-ci s’est ainsi ouverte sur la conférence de Omar Defeo (Unidad de Ciencias del Mar, UDELAR) intitulée: "Playas arenosas como sistemas social-ecológicos en riesgo: colapsos, trampas sociales y el gran desafío para su gobernanza", suivie des exposées de doctorant.es en océonagraphie. Tout au long des trois journées ont été projeté des vidéos d’étudiantes et d'étudiants n’ayant pas pu être présents à La Paloma et qui ont pu présenter leurs recherches sous la forme de posters. La programmation a présenté 32 présentations, 9 posters numériques et 6 conférences magistrales, le tout clôturé par une table ronde avec les autorités locales, durant laquelle, l’océanographe Marcelo Barreiro, a annoncé la création d’une nouvelle licence en océanographie au CURE, qui permettra de prolonger les approches transversales développées au cours des journées doctorales. Les trois journées d’échanges scientifiques ont été suivies de l’inauguration de l’exposition "Océans : une plongée insolite", du Muséum national d’histoire naturelle de Paris, qui sera en itinérance en Uruguay pendant 2 ans.

Cette quatrième édition des JDFAS a permis de générer un riche échange entre jeunes chercheur.euses, doctorant.es et chercheur.euses confirmé.es ainsi qu’entre des approches disciplinaires variées afin de penser les espaces côtiers et marins dans leur globalité. Lors des discussions, l’urgence écologique a notamment été mise en avant et les exposantes et exposants ont présenté des pratiques sociales, économiques et culturelles qui cherchent à générer des modes de relation durables entre les communautés côtières et l’environnement. Ainsi se sont croisées de nombreuses approches méthodologiques -recherches de terrains, recherche-action, approches holistiques et analyses de données statistiques- permettant de précieux échanges théoriques, une mise en avant des savoirs croisées et collectifs et une réflexion sur les pratiques même de la recherche autour des espaces côtiers et maritimes, prenant notamment en compte la division genrée du travail scientifique.

Journée d'étude
Du 24 au 26 octobre 2022
Avec le concours de l'IdA
Image
JDFA 2022

Journées doctorales France-Amérique latine 2022

24 au 27 octobre 2022

La 4ème édition de la journée doctorale franco-Amérique Latine, cherchera à apporter une « approximation pluridisciplinaires aux défis des océans et espaces marins-côtiers ».