Partager
Portrait de Claire Bourhis-Mariotti
Aire géographique
Pays
Maître.sse de conférences
Maître de conférences
Maîtresse de conférences
Histoire moderne et contemporaine

Mots-clés: Etats-Unis, Africains Américains, dix-neuvième siècle, nationalisme et internationalisme noirs, diaspora.

Claire Bourhis-Mariotti est Maître de conférences en histoire et civilisation des États-Unis à l’Université Paris 8 – Paris Lumières où elle effectue ses recherches au sein de l’unité de recherche TransCrit, dont elle est la co-directrice.
Claire Bourhis-Mariotti est plus particulièrement spécialiste d’histoire africaine américaine et s’intéresse aux questions de race et de citoyenneté aux États-Unis. Après avoir consacré une grande partie de sa recherche aux mouvements d’émigration volontaires des Noirs libres pendant la période de l’esclavage ainsi qu’au nationalisme et à l’internationalisme noirs sur toute la durée du 19ème siècle, elle étudie actuellement le mouvement des Conventions de Gens de Couleur qui débuta en 1830, dont elle estime qu’il constitue le premier mouvement organisé de lutte pour l’égalité et les droits civiques des Noirs aux États-Unis – un mouvement qui se prolonge aujourd’hui d’une certaine façon sous la forme du réseau militant Black Lives Matter.
Sa thèse, qui a obtenu le Prix de Thèse 2014 de l’Institut des Amériques, a été publiée sous le titre L’union fait la force : les Noirs américains et Haïti, 1804-1893 (Presses Universitaires de Rennes, 2016). Une traduction de cet ouvrage sera publiée à l'été 2023 par University of Georgia Press. Son dernier ouvrage, Isaac Mason, une vie d’esclave est paru aux Presses Universitaires de Rouen et du Havre en décembre 2021. Elle a co-dirigé plusieurs ouvrages et numéros de revue en français et en anglais et a par ailleurs publié plusieurs articles et chapitres en anglais et en français, notamment dans la Revue Française d’Histoire Américaine, Recherches Haïtiano-Antillaises, la revue électronique IdeAs. Idées d’Amérique, ainsi que dans des ouvrages collectifs publiés en France et aux États-Unis.
Elle est active au sein de plusieurs sociétés savantes françaises, américaines et internationales, et est notamment Vice-Présidente de la société savante française RéDEHJA (REseau pour le Développement Européen de l'Histoire de la Jeune Amérique). Elle est également Secrétaire Générale de la MICEFA (Mission Interuniversitaire de Coordination des Échanges Franco-Américains) depuis avril 2021.