Vous êtes ici

Maestras et maestros de Oaxaca

-A A +A

Croisant les travaux de l’anthropologie et de la science politique, cet ouvrage propose une analyse des liens entre enseignants, populations locales et État au sein d’une configuration locale mexicaine, Oaxaca. Les maestros et les maestras, opérateurs privilégiés de la médiation culturelle et politique, relais historiques de l’État via l’institution scolaire, occupent au Mexique une position spécifique, cruciale et ambivalente. Cette recherche un éclairage empirique, historique et critique sur la médiation et la politique contestataire au Mexique.

Avec une préface de Claudio Lomnitz.

Avec le soutien de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux, IRIS.

Post-doctorante en anthropologie (LAMC-ULB/Marie Sklodowska Curie/IIAC-EHESS), Julie Métais travaille sur les expressions culturelles du conflit au Mexique dans les domaines scolaire et des festivités locales. Elle a récemment publié « The tortuous politics of recognition. Local festivities, protest and violence in Oaxaca, Mexico », in Nicole Gombay et Marcela Palomino-Schalscha (éd.), Indigenous places and colonial spaces. The politics of intertwined relations, New York, Routledge, 2019.

Site Internet : 
Responsable de la notice : 
Communication IdA
Informations
Soutenez l'IdA
Dernière mise à jour le 27/11/2019 - 16:03