Vous êtes ici

Francisco Morazán. Le Bolivar de l'Amérique centrale ?

-A A +A

A partir du 27 septembre 2018 vous trouverez en librairie l’ouvrage de Catherine Lacaze. Publié aux Presses Universitaires de Rennes dans le cadre du partenariat éditorial avec l’Institut des Amériques.

FRANCISCO MORAZÁN. LE BOLIVAR DE L’AMÉRIQUE CENTRALE ?

Préface de Michel Bertrand.

Cet ouvrage porte sur la figure de Francisco Morazán, caudillo libéral d’origine hondurienne et président pendant dix ans de la République Fédérale d’Amérique Centrale fondée en 1824, quelques années après l’indépendance de la région face à la couronne espagnole. Catherine Lacaze propose une Histoire de la mémoire inscrite dans le courant de l’Histoire culturelle du politique : il ne s’agit pas de redonner une dimension « objective » à la figure de Morazán mais de dégager les aspects symboliques et mythiques qui ont reconstruit son image, depuis sa mort en 1842. L’analyse vise à comprendre en quel sens la fabrique du héros centraméricain a permis de soutenir la légitimité au pouvoir de différents gouvernements. Ce sont les liens entre la mémoire héroïque et l’invention de la nation qui sont ici interrogés en considérant que l’échelle régionale est restée un cadre de référence identitaire tout au long de la période d’étude, malgré l’échec des différentes tentatives unionistes.

Ancienne bénéficiaire d’un contrat doctoral « fléché » IdA, Catherine Lacaze a été la coordinatrice du pôle Amérique centrale (à l’Université du Costa Rica), durant les trois années de son contrat (2011-2014). Qualifiée aux fonctions de maître de conférences en histoire et en espagnol, elle est aujourd’hui chercheuse associée au CEMCA et ATER à Sciences Po Lyon depuis septembre 2017, où elle donne des cours d’histoire de l’Amérique latine contemporaine.

Édition : PUR

Dernière mise à jour le 24/09/2018 - 12:56