Vous êtes ici

Retour sur le webinaire "Food systems, water rights and COVID-19 on the Navajo nation”

-A A +A

Depuis mars 2020 et les débuts de la pandémie de COVID-19, les communautés autochtones de l’ensemble du continent américain ont été gravement touchées. La situation n’est pas différente aux États-Unis, pays comptant le plus de cas positifs au monde. La nation Navajo, la plus grande réserve de terres détenues par une nation amérindienne dans le pays, a tristement fait la une des journaux : elle est l’un des zones les plus contaminées. Ce webinaire a cherché à mettre en évidence les causes d’une telle catastrophe ainsi que les solutions à l’œuvre.

Le panel du 11 décembre panel a réuni quatre interventions mêlant analyse universitaire (Andrew Curley), témoignage d’un groupe d’entraide délivrant nourriture, masques et soins (Brandon Benallie du St Michaels Covid Relief group), réflexion d’une politiste travaillant aux Nations-Unies et à l’International Indian Treaty Council (Janene Yazzie) et l’expérience de deux fermiers (Nate Etsitty et Felix Earle). Ces présentations ont examiné les défaillances structurelles antérieures à la pandémie, telles que l’absence de routes, d’électricité ou d’eau courante. A travers leurs travaux, les intervenants ont réfléchi aux origines de ces situations, à travers les conditions socio-matérielles au sein de la réserve. Quels sont les impacts de la pandémie pour les fermiers et activistes environnementaux ? Que peuvent-ils faire pour pallier les inégalités que les Diné (nom que les Navajo se donnent) subissent ?

Ce webinaire était la première manifestation scientifique de la coordinatrice du pôle Californie. Il a permis d’entrer en contact avec l’American Indian Studies Center (AISC) et le département d’anthropologie de UCLA. Il a établi des relations formelles qui seront bénéfiques non seulement à la vie du pôle Californie mais également à la recherche de la doctorante de ce pôle. Cet événement a été organisé avec le soutien du Latin American Institute (LAI), et l’Institut des Amériques.

Les retours ont été très positifs, tant du côté des participants que des universitaires y ayant assisté. Kevin Terraciano, directeur du LAI et référent local du pôle, a introduit l’événement et rappelé les liens forts entre son institut et l’IdA. L’événement a été créé, commenté et modéré par Eugénie Clément, coordinatrice du pôle Californie.

Cet événement a permis de sensibiliser aux droits autochtones, à la production de savoirs autour de la souveraineté politique, de la justice environnementale et de la souveraineté alimentaire dans le sud-ouest des États-Unis.

Retrouvez l'intégralité de ce panel en vidéo !

 

Lettres d'information

Sélectionnez la(les) lettre(s) en cochant les cases correspondantes

Plus d'informations ?
CAPTCHA
Cette question est utile pour vérifier que vous êtes bien un humain et pas un robot (protection anti spam)
Image CAPTCHA
Plus d'informations ?
Informations
Soutenez l'IdA
Dernière mise à jour le 11/02/2021 - 10:41