Vous êtes ici

Festival de cinéma "Le documentaire engagé dans les Amériques"

-A A +A
07/10/2019

La première édition du Festival de cinéma Le documentaire engagé dans les Amériques dénonce des fléaux contemporains tout en proposant des chemins de résilience autour des thématiques suivantes : écologie, maltraitance des femmes, conflits armés, racisme, accès à la culture. Organisé par Marianne Bloch-Robin et Véronique Pugibet (CRIMIC-Sorbonne Université) en partenariat avec le cinéma Le Studio, il marque, à l’occasion du Congrès inaugural de l’Institut des Amériques (IdA) dans ses nouveaux locaux du Campus Condorcet à Aubervilliers, une volonté de s’ouvrir au territoire et d’établir des relations fructueuses avec les acteurs culturels locaux. Un groupe de doctorant.e.s, appartenant aux universités affiliées à l’IdA, ont contribué à la sélection des films, à l’organisation du festival et compose, avec les enseignantes chercheuses, un jury qui remettra un prix au documentaire choisi.Afin de susciter le débat et les interactions avec les différents publics, chaque séance sera animée par un.e professeur.e spécialiste. La journée du mercredi sera consacrée, en présence de la réalisatrice mexicaine Lucía Gajá, à l’éducation par l’image à travers un atelier mené pour les professeurs du secondaire et leurs élèves.

Organisé par l’Institut des Amériques en partenariat avec le cinéma Le Studio à Aubervilliers. Avec le soutien du laboratoire CECILLE / Université de Lille, du laboratoire CRIMIC / Sorbonne Université et du réseau de salles Cinémas 93.  Avec la participation du festival Villes des Musiques du Monde.

Programmation

Lundi 7 octobre à 20h00 – Argentine

*Le grain et l’ivraie (2018 /Fernando Solanas)

Documentaire sur la déforestation et les fumigations massives des terres et des populations en Argentine ainsi que leurs conséquences sur la santé publique et la survie de certaines populations indigènes. Fernando Solanas révèle les périls écologiques liés à ces pratiques tout en proposant des alternatives soutenables.

Projection suivie d’un débat avec Julie Amiot-Guillouet, Professeure des Universités et directrice adjointe du laboratoire Agora de l’université de Cergy Pontoise, spécialiste du cinéma hispanique classique, moderne et contemporain.

Mardi 8 octobre à 20h30 - Canada

*La fin des terres (2019/Loïc Darses / Canada)

PREMIERE INTERNATIONALE

Loïc Darses aborde, par le truchement des mots de 17 Québécoises et Québécois qui n’avaient pas 18 ans lors du second référendum sur la souveraineté en 1995, des questions comme l’identité, l’environnement, la souveraineté du peuple et la place des Autochtones dans la société québécoise.

Projection suivie d’un débat avec Serge Jaumain, Professeur d’Histoire contemporaine à l’Université libre de Bruxelles où il codirige AmericaS, le Centre interdisciplinaire d’étude des Amériques.

Mercredi 9 octobre à 20h30 – Mexique

*Batallas íntimas (2016/ Lucía Gajá)

La réalisatrice accompagne le parcours de résilience de cinq femmes ayant subi des violences domestiques (dans cinq pays différents dont le Mexique et les Etats-Unis) en décrivant et révélant la mécanique de la maltraitance, tout en montrant qu’il est possible d’en réchapper et de se reconstruire pleinement.

Projection suivie d’un débat en présence de la réalisatrice.

Jeudi 10 octobre à 20h00 – Soirée Courts-métrages

Ici (2018 / Cayetano Espinosa)

Après les tentatives de colonisation de l’Amazonie péruvienne par des missions américaines, trois femmes, faisant partie d'un peuple indigène appelé « Isconahua », sont forcées de quitter la forêt vierge pour toujours. Aujourd'hui, la plus âgée d'entre elles reconstitue, face aux deux autres, la mémoire de cet exil.

Horseday (2015 / Mohamed Bourouissa)

Philadelphie est l’une des rares métropoles américaines où l’on peut encore circuler à cheval. Mais cette pratique équestre urbaine est mise en péril par la municipalité. Les quartiers nord de la ville possèdent toujours des écuries et tentent malgré tout de conserver ce patrimoine, transmis de génération en génération. Le réalisateur rencontre la communauté afro-américaine des écuries de Fletcher Street et leur propose d’organiser un concours inédit de « TUNING » de chevaux en collaborant avec des artistes de Philadelphie.

Sol negro (2016 / Laura Huertas Millán)

Comme le soleil noir d’une éclipse, Antonia est une chanteuse lyrique à la beauté exubérante et sombre. En réhabilitation suite à une tentative de suicide, tous ses liens familiaux ont été brisés. Pourtant, sa sœur reste profondément affectée par cet évènement … Comment les réunir à nouveau ? Comment pouvoir comprendre ce trauma qui les affecte et les dépasse en même temps ?

Projections suivies d’un débat en présence de la réalisatrice Laura Huertas Millán et de l’association Cinémas 93

Vendredi 11 octobre à 19h30 - Brésil

*O processo (2018 / Maria Augusta Ramos)

Dilma Rousseff, fille d'un immigré bulgare, a été la première femme élue démocratiquement à la présidence brésilienne. Emprisonnée et torturée de 1970 à 1972 sous la dictature militaire, elle est devenue le symbole de la quête de démocratie des Brésiliens. Maria Augusta Ramos filme le procès qui a mené à sa destitution avec une puissante énergie qui rappelle les meilleurs thrillers politiques des années 1970.

Projection précédée d’une animation musicale organisée par Ville des Musique du Monde ; suivie d’un débat en présence de la réalisatrice Maria Ramos (à confirmer) avec Alberto Da Silva, Maître de Conférences en Histoire Contemporaine Brésilienne à Sorbonne Université.

Samedi 12 octobre à 13h30 - Etats-Unis

*In Jackson heights (2015 / Frederick Wiseman)

Jackson Heights est l’un des quartiers les plus cosmopolites de New York. Ses habitants viennent du monde entier et on y parle 167 langues. Ce quartier incarne à lui seul la nouvelle vague d’immigration aux États-Unis et concentre les problématiques communes aux grandes villes occidentales comme l’immigration, l’intégration et le multiculturalisme.

Projection précédée d’une introduction par Ariane Hudelet (à confirmer) et suivie d’un animation musicale organisée par Ville des Musiques du Monde.

Dimanche 13 octobre à partir de 11h – Chili

Trilogie de Patricio Guzmán dans le cadre d’un ciné brunch

*Nostalgia de la luz (2010)

* El botón de Nácar (2015)

* La Cordillera de los sueños (2019) en avant-première

Au Chili, quand le soleil se lève, il a dû gravir des collines, des parois, des sommets avant d’atteindre la dernière pierre des Andes. Dans son pays, la cordillère est partout mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue. Après être allé dans le désert d’Atacama pour Nostalgie de la lumière et en Patagonie pour Le bouton de nacre, Patricio Guzmán a voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l'histoire passée et récente du Chili.

Projections suivies d’un débat en présence de Sergi Ramos (à confirmer)

Dernière mise à jour le 18/07/2019 - 17:19