Vous êtes ici

Art et action politique au Brésil

-A A +A

Séminaire "Les Arts dans les Amériques et les Caraïbes"

Séance 3 : "Art et action politique au Brésil"

 

Le séminaire fait intervenir divers professionnels issus du monde de l’art dans les Amériques, les Caraïbes et en France, à savoir : enseignants-chercheurs, artistes, commissaires d’expositions et critiques d’art. Partant d’œuvres, d’artistes ou collectifs d’artistes, leur intervention articule l’art avec les thèmes suivants : le genre, la mémoire et l’imaginaire national, l’action politique, et les influences et sources dans la création artistique en Amérique Latine.

Il se compose de 4 séances qui s’échelonneront entre septembre et janvier 2022 entre l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) et l’Université de Caen.  Ils sont organisés par le département d’Espagnol (UBO) et les laboratoires HCTI (UBO) et ERLIS (UniCaen).

Séance 1. Femmes artistes et exploration du corps féminin

30 septembre 2021, 16:00-18:00, C219 Faculté de Lettres, UBO

Cette session, ancrée dans l’actualité des débats abordera la place de la femme dans l’art.  Il s’agit plus exactement de propositions qui présenteront le travail de femmes-artistes d’Amérique Latine et réfléchiront autour de ce statut.  L’exploration et les représentations des corps par ces dernières seront discutées à partir de deux points de vue : celui de l’historienne de l’art Luz Adriana Hoyos et celui de la femme-artiste Mônica Lóss.

  • Luz Adriana Hoyos, professeure d’Histoire, Pontificia Universidad Javeriana-Cali (Colombie) et commissaire d’exposition, Mujer- mito / Mujer-sombra: Acercamientos a un arte que contamina. (Espagnol traduction simultanée en Français)
  • Mônica Lóss, Artiste-designer brésilienne vivant aux USA, Le textile comme lieu de localisation des pertes. (Espagnol traduction simultanée en Français)

Séance 2. Quand l'art interroge l'imaginaire national

14 octobre 2021, 16:00-18:00, C219 Faculté de Lettres, UBO

L’art sera abordé comme une activité dérangeante qui vient bousculer les imaginaires socio-politico historiques de deux pays en proie à la violence et à l’instabilité : la Colombie et Cuba. Les deux intervenantes présenteront des œuvres d’artistes colombiens et les performances de collectifs cubains pour expliquer leur processus artistique et leur stratégie politique.

  • Virginie de la Cruz Lichet, MCF en civilisation des mondes hispaniques, Université de Lorraine, commissaire d’exposition. Titre de la communication : Représentations et imaginaires de la violence en Colombie.
  • Mildred Durán, Docteure en histoire de l’art contemporain, Paris I, critique d’art et commissaire d’exposition. Titre de la communication : Repenser les limites : les expériences pédagogiques expérimentales à Cuba (1980-2000). L'art action à la conquête des nouveaux terrains.

Séance 3. Art et action politique au Brésil

18 novembre 2021, 12h00-13h30, UniCan, salle LI 160

Dans cette session, une chercheuse et une artiste réfléchiront autour de la performance artistique comme forme d’action politique. Perçues par les propres artistes comme un acte de résistance ou de critique, leurs interventions artistiques s’infiltrent dans l’espace public et la vie quotidienne afin de questionner d’une part, le contexte politique et social contemporain du pays, et d’autre part, la mémoire de la dictature brésilienne (1964-1985).

Intervenantes :

  • Laurence Corbel, MCF en esthétique et philosophie de l’art au département d’Arts plastiques, Université Rennes 2. Titre de la communication : Collectifs d’artistes et résistances micro-politiques au Brésil. (Présentiel/Français)
  • Bianca Turner, artiste multimédia brésilienne. Titre de la communication : Memory as trace, as present, as future. A remix on Brazil’s (not so) hidden history. (Distanciel/Anglais)

Séance 4 : La scène artistique latino-américaine : héritages et émergences

20 janvier 2022, 16h00-19h00, UBO

Cette session accueille un artiste et une commissaire d’exposition cubain.e.s. Tous les deux présenteront des artistes et des œuvres de la scène artistique latino-américaine contemporaine. Chacun l’abordera sous un angle différent puisque Pablo Quert partira du point de vue de l’héritage — et plus précisément précolombien et africain. Quant à Laura Salas Redondo, elle mettra en lumière l’émergence de l’art cubain de ces vingt dernières années en le situant dans le contexte géopolitique de l’île qui est marqué à différents niveaux par la rupture et l’exil d’artistes.

Intervenants :

  • Pablo Quert, artiste cubain et commissaire de l’exposition La gravure cubaine. De 1960 à nos jours attenante au séminaire. Titre de la communication : Influencias de las culturas precolombinas y africanas en las artes plásticas latinoamericanas. (Présentiel/Espagnol)
  • Laura Salas Redondo, commissaire d’exposition. Titre de la communication : L’art cubain contemporain, une vision sur ma génération (Distanciel/Français)

Traduction simultanée

Organisation du séminaire et sélection scientifique : Solenne Derigond, UniCaen, département des études hispanico-américaines, membre associé à ERLIS.

Comité d’organisation du projet La gravure cubaine : de 1960 à nos jours :

  • Fátima Rodriguez, Professeur d’université, UBO, membre associée HCTI (EA 4249)
  • Derigond Solenne, Enseignante vacataire, UniCaen, membre associée HCTI (EA 4249) et membre associée ERLIS (EA 4254)
  • Jean-Marc Serme, Maître de conférences, UBO, HCTI (EA 4249)
  • Georges Da Costa, Maitre de conférences, UniCaen, ERLIS (EA 4254)Pablo Quert, artiste cubain, commissaire de l’exposition.
Lettres d'information

Sélectionnez la(les) lettre(s) en cochant les cases correspondantes

Plus d'informations ?
CAPTCHA
Cette question est utile pour vérifier que vous êtes bien un humain et pas un robot (protection anti spam)
Image CAPTCHA
Plus d'informations ?
Informations
Soutenez l'IdA
Dernière mise à jour le 10/11/2021 - 18:21