Compartir
8 et 9 juin 2022
Imagen
1

 

“Éducation, numérique, cohésion sociale et politiques publiques”

Coordonné par Emilie Remond (Chercheuse associée, unité de recherche TECHNE, Université de Poitiers) et Carlos Quenan (Economiste, professeur à l'IHEAL-Sorbonne Nouvelle, Vice-président de l’Institut des Amériques)

8 juin (Palais du Luxembourg, salle Médicis)
9 juin (Agence française de développement, auditorium Mistral)

                                                                Évènement gratuit sur inscription préalable

 

De façon globale, l’année 2020 et 2021 auront irrémédiablement été marquées par la fermeture des établissements, à des degrés divers, pour limiter la propagation de la Covid-19. Dans le monde scolaire, universitaire, professionnel et économique, le tout numérique s’est majoritairement imposé sans transition, avec ses succès et ses échecs. Cet épisode qui a engendré une digitalisation des sociétés sans précédent marquera un cap technologique.

Le temps est venu de dresser un bilan d’étape pour transformer les difficultés d’hier en opportunités de demain. Face à cette nécessité, l’Institut des Amériques, la Fondation EU-LAC et l’Agence française de développement souhaitent apporter leur contribution dans le cadre de ses réflexions comparatistes, transaméricaines et transdisciplinaires lors de leur colloque annuel.

Au niveau éducatif et académique, l’accélération de l’enseignement à distance en Europe comme en Amérique latine a effectivement donné lieu à un renouveau des possibilités de coopérations scientifiques et au développement de partenariats entre institutions des deux régions. Plus globalement, la généralisation de l’utilisation du format webinaire, de colloques et d’organisation d’évènements en ligne laisse entrevoir de nouvelles dynamiques de collaboration, de dialogues et d’échanges scientifiques entre l’Europe et l’Amérique latine. A l’avenir, le numérique semble une voie incontournable pour renforcer les liens entre les deux régions. Cependant, si la digitalisation représente un outil d’influence indéniable, elle ne saurait être efficiente sans penser conjointement réduction des fractures, nouvelles modalités de régulation et d’évaluation, et positionnement économique dans un monde hautement concurrentiel.

Dans ce contexte, le colloque proposera d’alimenter les débats lors de quatre ateliers. Chacun d’entre eux abordera la problématique des liens complexes et étroits entre éducation, numérique, cohésion sociale et politiques publiques : des enjeux de soft power guidant les politiques publiques aux défis de l’inclusion et des métiers de demain, sans oublier les facteurs économiques nécessaires au développement d’innovations. La synthèse de ces ateliers permettra d’apporter de la cohérence en croisant les réflexions engagées selon des regards multiples.

Retrouvez le programme en français, espagnol et anglais.

Imagen
1