Share

À partir de l’analyse des données disponibles ou issues de recherches de terrain, mais aussi de l’étude des structures institutionnelles, des politiques publiques ou de l’activité législative et judiciaire, les diverses interventions mettront en évidence à la fois les dynamiques et processus sociaux et politiques à l’oeuvre (jeux d’acteurs, rapports de force, stratégies, conflits, résistances) ainsi que leurs résultats et répercussions, tout en cherchant à les replacer dans une perspective historique plus large

Image
Appel à communications

Présentation

L’élection de Jair Bolsonaro en 2018 a suscité des craintes sur les possibles impacts négatifs de son mandat sur l’environnement. En pleine campagne, il avait notamment assuré que plus « un centimètre carré de terre ne serait octroyé aux indigènes », et qu’il pourrait mettre fin au ministère de l’Environnement. Plus de trois ans après le début de son mandat, peu de voix s’élèvent pour défendre son bilan environnemental, très largement critiqué au Brésil comme à l’international.

Alors qu’une nouvelle campagne se prépare pour les élections prévues en octobre 2022, nous proposons de donner la parole à des chercheurs et chercheuses issu·e·s de plusieurs champs disciplinaires, afin de revenir sur l’ensemble du mandat de l’actuel président et de décrypter les changements intervenus sur la période et leurs effets. 

À partir de l’analyse des données disponibles ou issues de recherches de terrain, mais aussi de l’étude des structures institutionnelles, des politiques publiques ou de l’activité législative et judiciaire, les diverses interventions mettront en évidence à la fois les dynamiques et processus sociaux et politiques à l’oeuvre (jeux d’acteurs, rapports de force, stratégies, conflits, résistances) ainsi que leurs résultats et répercussions, tout en cherchant à les replacer dans une perspective historique plus large. L’ensemble de ces contributions permettra ainsi d’identifier, dans des contextes divers et à plusieurs échelles, les continuités et les ruptures, les avancées, les reculs et les défis, ainsi que les (nouveaux) enjeux et les (nouvelles) perspectives environnementales posées par ce mandat à l’élection présidentielle à venir.

Les propositions de communication pourront par exemple traiter des thématiques suivantes:

  • Enjeux et engagement du Brésil sur le plan climatique
  • Lobbying et plaidoyer sur les dossiers agricoles et environnementaux
  • Démantèlement des politiques environnementales (ou tentatives) 
  • Environnement et mobilisation de la société civile et des mouvements sociaux
  • Production, usage et diffusion des données environnementales
  • Relations entre État central et entités fédérées sur les sujets environnementaux 
  • Environnement, relations internationales et commerce
  • L’environnement sous la crise de la Covid-19 
  • Enjeux environnementaux dans la nouvelle campagne présidentielle

Cette Journée d’Études se tiendra sur deux demi-journées en après-midi (13h45-18h30, CET), les 15 et 16 septembre 2022, au Campus Condorcet (Aubervilliers) ainsi qu’en ligne, afin de permettre la participation du public et des intervenant·e·s brésilien·nes. 

Nous aurons le plaisir de compter sur la présence de Susanna Hecht (IHEID, Genève), coordinatrice du Brazilian Center de l’UCLA (États Unis), qui réalisera la conférence inaugurale de la Journée d’études.

Cet événement est organisé avec le soutien du Centre de Recherche et de Documentation sur des Amériques (CREDA - UMR 7227, Sorbonne Nouvelle), de l’Institut des Amériques (IdA) et de l’Association pour la Recherche sur le Brésil en Europe (ARBRE).

Appel à communications

Les propositions d’interventions (15 à 20 minutes à l’oral) devront faire l’objet d’un résumé de 600 mots maximum (titre, problématique, méthodologie, principaux résultats, mots-clés, références bibliographiques - si nécessaires), rédigé en français ou en portugais et envoyé à jebresil2022@gmail.com. Les auteur·e·s devront informer leur rattachement institutionnel, leur discipline et fournir une mini biographie mettant en avant leur expertise (max. 10 lignes). Il sera également demandé à tou·tes les participant·e·s de préciser s’ils ou elles pourront se présenter à la Journée d’études par leurs propres moyens aux dates indiquées. La participation en présentiel sera privilégiée pour les intervenant·e·s résidant en Europe.

La date limite de soumission des propositions est le 14 février 2022. Le comité d'organisation donnera sa réponse mi-mars.

Étant donné le délai séparant l’appel de la journée d'études, les auteur·e·s retenus auront jusqu’au mois de mai 2022 pour fournir la dernière version de leur résumé, qui apparaîtra dans le programme.

Les organisatrices de la journée d’étude

Marion Daugeard, docteure en géographie, chercheuse post-doctorante au Centro de Desenvolvimento Sustentável de l'Université de Brasília dans le cadre de l’Observatoire des dynamiques socio-environnementales au Brésil (projet INCT/Odisseia) et chercheure associée au Centre de Recherche et de Documentation sur les Amériques (CREDA) de l’Université Sorbonne Nouvelle ; Lívia Kalil, doctorante en sciences politiques au Centre de Recherche et de Documentation sur les Amériques (CREDA) de l’Université Sorbonne Nouvelle, en cotutelle avec le Programa de pós-graduação em Ciências Ambientais (PROCAM) de l’Université de São Paulo (USP) ; Nathalia Capellini, docteure en histoire et chercheuse post-doctorante au Centre International d’Études sur l’Environnement (CIES) de l’Institut des Hautes Études Internationales et du Développement (IHEID) à Genève (Suisse) dans le cadre du Projet “AnthropoSouth: Latin American Oil Revolutions in the Development Century” ; Marina Yamaoka, doctorante contractuelle en sciences politiques au Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (LISIS) de l’Université Gustave Eiffel, actuellement coordinatrice du pôle Brésil de l’Institut des Amériques (IdA).

______ VERSÃO EM PORTUGUÊS ______

Questões ambientais no contexto das próximas eleições presidenciais no Brasil: avaliação e perspectivas

Apresentação

A eleição de Jair Bolsonaro em 2018 levantou preocupações sobre os possíveis impactos negativos de seu mandato sobre o meio ambiente. Durante a campanha, o candidato disse que "nem um centímetro a mais [seria demarcado] para terras indígenas", e que ele poderia pôr um fim ao Ministério do Meio Ambiente. Mais de três anos depois de ter sido eleito, poucos são os que defendem a atuação do governo sobre as questões ambientais, amplamente criticada no Brasil e internacionalmente.

Com a preparação das campanhas para as eleições marcadas para outubro de 2022, o Colóquio propõe abrir a discussão entre pesquisadores e pesquisadoras de várias disciplinas, a fim de analisar o mandato do atual presidente e de compreender as mudanças que ocorreram ao longo do período e seus efeitos.

Essa chamada busca propostas baseadas em análise de dados, pesquisas de campo, ou no estudo das estruturas institucionais, políticas públicas ou atividade legislativa e judicial. As contribuições poderão enfatizar as dinâmicas e processos sociais e políticos em jogo (as relações de poder, estratégias, conflitos, resistências), bem como seus resultados e repercussões, ou ainda sua análise em uma perspectiva histórica mais ampla. Dessa forma, os trabalhos buscarão identificar continuidades e rupturas, avanços, retrocessos e desafios em vários contextos e em várias escalas, bem como as (novas) questões e perspectivas ambientais colocadas por esta eleição presidencial que se aproxima.

As propostas de contribuições podem, por exemplo, abordar os seguintes temas:

  • Questões climáticas e engajamento brasileiro
  • Lobby e defesa das pastas da agricultura e do meio ambiente
  • Desmantelamento de políticas ambientais (ou tentativas de desmonte)
  • Meio ambiente,mobilização da sociedade civil e movimentos sociais
  • Produção, uso e difusão de dados ambientais
  • Relações entre o Estado federal e entes federativos na gestão ambiental 
  • Meio ambiente, relações internacionais e comércio
  • O meio ambiente durante a crise de covid-19 
  • Questões ambientais na nova campanha presidencial

O Colóquio será realizado durante duas tardes (13h45 às 18h30, CET), nos dias 15 e 16 de setembro de 2022, no Campus Condorcet (Aubervilliers, França), mas também on-line, a fim de permitir a participação do público e dos palestrantes brasileiros. 

Teremos o prazer de contar com a presença e participação de Susanna Hecht (IHEID, Genebra), coordenadora do Centro Brasileiro na UCLA (EUA), que fará a palestra de abertura.

Este evento é organizado com o apoio do Centre de Recherche et de Documentation sur des Amériques (CREDA - UMR 7227, Sorbonne Nouvelle), do Institut des Amériques (IdA) e da Associação de Pesquisa sobre o Brasil na Europa (ARBRE).

Chamada para propostas de trabalho

As propostas de comunicação (apresentações de 15 a 20 minutos) devem ser acompanhadas de um resumo de no máximo 600 palavras (título, assunto, metodologia, principais resultados, palavras-chave, referências bibliográficas), escritas em português ou francês e enviadas para jebresil2022@gmail.com. Os autores e autoras serão solicitados/as a indicar sua afiliação institucional, sua disciplina e a fornecer uma pequena biografia (máximo 10 linhas) destacando sua experiência. Além disso, todos os participantes serão solicitados a indicar se poderão financiar a sua participação no Colóquio nas datas indicadas. A participação presencial será privilegiada para pesquisadores e pesquisadoras residentes na Europa.

O prazo para a submissão de propostas é 14 de fevereiro de 2022. O comitê organizador dará sua resposta sobre as propostas selecionadas em meados de março.

Os proponentes dos resumos selecionados terão até maio de 2022 para fornecer a última versão de seu trabalho, que aparecerá no programa do evento.

Comitê organizador 

Marion Daugeard, doutora em geografia, pós-doutora no Centro de Desenvolvimento Sustentável da Universidade de Brasília no âmbito do Observatório de Dinâmica Socioambiental no Brasil (projeto INCT/Odisseia) e pesquisadora associada no Centro de Pesquisa e Documentação sobre as Américas (CREDA) da Universidade Sorbonne Nouvelle; Lívia Kalil, doutoranda em ciência política no Centre de Recherche et de Documentation sur les Amériques (CREDA) da Universidade Sorbonne Nouvelle, em co-tutela com o Programa de pós-graduação em Ciências Ambientais (PROCAM) da Universidade de São Paulo (USP); Nathalia Capellini, doutora em História e pós-doutora no Centro Internacional de Estudos Ambientais (CIES) do Instituto de Estudos Internacionais e de Desenvolvimento (IHEID) em Genebra (Suíça) no âmbito do Projeto "AnthropoSouth": Latin American Oil Revolutions in the Development Century"; Marina Yamaoka, doutoranda contratual em ciência política no Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (LISIS) da Universidade Gustave Eiffel, atualmente coordenadora do pólo Brasil do Institut des Amériques (IdA).

Call for papers
Jusqu'au 7 mars 2022
With the support of IdA
Geographical area
Country
Center
Image
JELes enjeux environnementaux à l’aube de la nouvelle élection présidentielle au Brésil: bilan et perspectives

Journées d'études "Les enjeux environnementaux à l’aube de la nouvelle élection présidentielle au Brésil: bilan et perspectives"

15 et 16 septembre 2022

L’élection de Jair Bolsonaro en 2018 a suscité des craintes sur les possibles impacts négatifs de son mandat sur l’environnement. En pleine campagne, il avait notamment assuré que plus « un centimètre carré de terre ne serait octroyé aux indigènes », et qu’il pourrait mettre fin au ministère de l’Environnement. Plus de trois ans après le début de son mandat, peu de voix s’élèvent pour défendre son bilan environnemental, très largement critiqué au Brésil comme à l’international.

Alors qu’une nouvelle campagne se prépare pour les élections prévues en octobre 2022, cette journée d'étude propose de donner la parole à des chercheurs et chercheuses issu·e·s de plusieurs champs disciplinaires, afin de revenir sur l’ensemble du mandat de l’actuel président et de décrypter les changements intervenus sur la période et leurs effets. 

Organisateurs
Institut des ameriques logo
Sorbonne Nouvelle