Share

Notre colloque se propose d’aborder cette production singulière sur un temps relativement long, depuis l’impulsion décisive de Mallarmé (Un coup de dés, 1897), Filippo Tommaso Marinetti (“Les Mots en liberté”, Manifeste futuriste, 1912) et Apollinaire (Calligrammes, 1918) jusqu’à aujourd’hui, avec une attention particulière pour les Amériques, qui se sont emparées de ces révolutions venues d’Europe comme d’autant d’opportunités de créer une esthétique propre au continent.

Image
Alberto Blanco

Dans l’héritage hybride de l’imagisme d’Ezra Pound (« A Few Don’ts by an Imagist », 1913) et William Carlos Williams (Spring and All, 1923), des expérimentations typographiques de e. e. cummings (Tulips and Chimneys, 1923) ou de Mina Loy (Lunar Baedeker, 1923), des poétiques de Vicente Huidobro (Horizon carré, 1917), José Juan Tablada (Li-Po y otros poemas, 1920) et César Moro (Raphaël, 1936-37), de la mystique spatialiste d’Octavio Paz (Blanco, 1966), de la poésie aléatoire de Jackson Mac Low (22 Light Poems, 1968), de la concrétion des signes (Haroldo de Campos, Galáxias, 1984), ou encore de la poésie visuelle reliant archive et typographie chez Rachel Blau DuPlessis (Graphic Novella, 2015), Susan Howe ou M. NourbeSe Philip (The Nonconformist’s 2 Memorial: Poems, 1992 et Zong !, 2008), le poème visuel américain traverse le long XXe siècle en questionnant les possibilités picturales du langage poétique. À travers les poèmes-objets, le ready made et autres artefacts poétiques, les créations intermédiales continuent à se déployer aujourd’hui dans des expressions et inspirations foisonnantes – minimalistes, de performance, conceptualistes, etc. – qui remettent en scène des objets et processus complexes à la croisée des arts. Seront examinés tant les calligrammes proprement dits, dans lesquels le texte est disposé de façon à figurer « typographiquement et iconiquement un ou plusieurs objets et les idées qu’il évoque », que les « dispositions calligrammatiques abstraites et non-figuratives, par l’espace et la disposition du vers […] et de la lettre » (Bertrand 2002). Trois périodes requerront plus particulièrement notre attention : le surgissement des avant-gardes autour des années 1920, les néo-avant-gardes des années 1960-1970, enfin la période actuelle, depuis le début du XXIe siècle.

Les propositions, en français, espagnol ou anglais, d’une longueur de 2000 signes maximum (espaces comprises), sont à faire parvenir, accompagnées d'un très bref curriculum vitae (une page maximum), avant le 1er octobre 2022 à l’adresse suivante : colloquepoemevisuelameriques@gmail.com.

Argumentaire complet et informations complémentaires: 

Call for papers
Avant le 1er octobre 2022
With the support of IdA
Organisateurs
Université de Lille