Partager

La séance, modérée par Anaïs Fléchet (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Paris-Saclay), sera animée par Charlotte Servel (CERILAC) et Yannick Seité (Université de Tours).

 

Soupault et les USA
Ou l’américanisation d’une avant-garde par le cinéma pendant les années folles

Charlotte Servel (CERILAC)

Pendant les Années folles, les surréalistes s’enthousiasment pour le cinéma américain. Le poète Philippe Soupault publie plusieurs textes, notamment « Le cinéma U.S.A. » et The American Influence in France, où il considère le cinéma américain comme une forme neuve de la modernité capable de régénérer la poésie française. À travers le cas de Soupault, nous examinerons le processus d’américanisation d’une avant-garde, le surréalisme, en interrogeant notamment la part d’imaginaire et de fantasmes liés à ce processus.

 

Qu’est-ce qu’un poème américain ?
Yannick Seité (Université de Tours)

L’américanisation par les arts sera envisagée ici à partir de la destinée de la chanson Mon Homme. Créée par Mistinguett en 1920, elle traverse l’Atlantique grâce à Sidney Bechet et devient l’air fétiche de la comédienne Fanny Brice qui fait de cette « chansonnette réaliste » à la gouaille typiquement parisienne une sorte de lamento, ouvrant la voie à sa transformation, sous le titre My Man, en un standard du jazz. C’est sous cette apparence qu’elle fera son retour en Europe.

Plus d’informations sur les intervenant·e·s au lien suivant.

Le séminaire sera également accessible en visioconférence, sur inscription à l’adresse suivante.

Séminaire
Le 1er avril 2022
De 16h à 18h
En ligne
Institut National de l’Art INHA

salle Mariette
2 rue Vivienne à Paris (75002)

 

Aire géographique
Organisateurs
Sorbonne Nouvelle
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines