Partager

IdA-IRSEM, avec Jean-Daniel Collomb et Adrien Estève 

Image
2

Résumé:
Dans les études sur les politiques de défense aux États-Unis, plusieurs contributions se sont intéressées aux efforts de transition écologique réalisés par les forces armées (Durant, 2007), à l’entrée de la sécurité environnementale dans le débat stratégique (Dycus, 1996 ; Floyd, 2010, Briggs, 2013), ou encore à l’emploi des énergies renouvelables pour améliorer l’efficacité opérationnelle (Closson, 2013). A l’exception de quelques études comparatives (Brzoska, 2015), peu de travaux portent toutefois sur la construction d’une politique climatique de défense, et en particulier comment celle-ci fait écho aux autres mesures prises par le gouvernement fédéral en matière de lutte contre le dérèglement climatique. Dans cette communication, il s’agit de montrer que la politique climatique du Pentagone s’inscrit dans une approche générale favorisant l’adaptation aux aléas climatiques, et qui rivalise de plus en plus, dans l’action publique aux États-Unis, avec les efforts d’atténuation du réchauffement global. Dans le discours de l’adaptation, il s’agit en effet de construire la résilience des sociétés face aux évolutions du climat sans nécessairement traiter les causes du phénomène, à travers des mesures de réduction des émissions carbonées. Dans les négociations internationales, le thème de l’adaptation fait son apparition au début des années 2000. Il est alors porté par les puissances émergentes comme la Chine, le Brésil ou l’Inde qui, devant l’impossibilité de réduire leur empreinte carbone sans handicaper leur développement, préfèrent aborder la question de la transition écologique d’une autre manière (Aylut, Dahan, 2015). Depuis le mandat de Barack Obama, les initiatives du Pentagone sur l’adaptation et la sécurité climatique sont partie intégrante de l’impulsion fédérale en matière de politique climatique, concrétisée récemment par l’ordre exécutif 14008 du 27 janvier 2021 (« Tackling the Climate Crisis at Home and Abroad »). Le 3 février 2021, le Secrétaire à la Défense Lloyd Austin annonce la nomination de Joe Bryan (déjà chargé de la politique énergétique de la Navy sous Barack Obama) comme conseiller spécial pour le climat et la création d’un « Climate Working Group ».

Biographie:
Jean-Daniel Collomb est professeur d’études américaines à l’Université Grenoble Alpes. Ses recherches portent sur l’histoire de l’environnementalisme ainsi que sur les politiques publiques de protection de l’environnement aux États-Unis. Il est l’auteur de John Muir, parcs nationaux et écologie et de Une histoire de la radicalité environnementale aux États-Unis. Il a également publié plusieurs articles au sujet de l’hostilité de la droite américaine contemporaine à l’égard des réglementations environnementales (“The Ideology of Climate Change Denial”, European Journal of American Studies, Vol. 9, n°1, 2014, « Climat et guerre culturelle », Revue française d’études américaines, 2014/3 (n° 140), p. 94-106, « Les périls de l’idéologie : la droite américaine et le dérèglement climatique », Politique américaine, n°32, 2018, 189-213 ; “A Worthy Heir : Donald Trump, the Republican Party and Climate Change”, Revue LISA/LISA e-journal, vol. XVI-n°2, 2018, 58-70 ; “US Conservative and Libertarian Experts and Solar Geoengineering: An Assessment”, European Journal of American Studies, 14-2 | 2019 ; “Fifteen Years of Controversy on Solar Geoengineering in the United States, Canada, the United Kingdom, and Australia”, Cahiers François Viète, série III, n°9, 2020, p. 199-230 ; « La nature, sanctuaire inviolable ou ressources infinies ? », Le rêve américain à l’épreuve de Donald Trump, Lauric Henneton (dir.), Paris, Vendémiaire, 2020, p. 289-309…)

Lien d'inscription: https://forms.gle/c57zgSsryjGhK16u8

Séminaire
Le 10 mars 2022
De 16h à 18h
Avec le concours de l'IdA
En ligne
Aire géographique

Séminaires IdA-IRSEM 2022

Du 10 mars au 30 juin 2022

Co - organisé par l'Institut des Amériques - Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire

Présentation :
Ce séminaire se veut trans-disciplinaire, les enjeux stratégiques seront envisagés assez largement, et feront
l’objet d’une publication. L’ensemble de nos travaux écrits seront publiés sur les sites de l’IRSEM et l’Institut
des Amériques.


Coordination scientifique :

  • Camille Boutron (IRSEM) et Maud Quessard (IRSEM) pour l’IRSEM
  • Kevin Parthenay (Université de Tours) et Jean-Baptiste Velut (Université Sorbonne Nouvelle) pour l’Institut des Amériques.

Retrouvez le programme complet

Organisateurs
IRSEM