Vous êtes ici

Las escritoras y la historia de América Latina

-A A +A

Luisa BALLESTEROS ROSAS vient de publier en Colombie, en beau livre illustré, l'essai  LAS ESCRITORAS Y LA HISTORIA DE AMERICA LATINA (Programa Editorial de l'Universidad del Valle), Santiago de Cali,  2017,  416p.

L'ouvrage de Luisa Ballesteros Rosas, tiré de sa thèse d’Habilitation à diriger des recherches (HDR) soutenue fin 2015 à l’Université Paris IV - Sorbonne, montre l’évidence du caractère transgresseur du travail des écrivaines latino-américaines dans la réécriture de l’histoire.

Les écrivaines latino-américaines ont partagé avec les auteurs masculins, aussi bien dans leur condition post-moderne qu’aux temps du baroque, des thèmes et préoccupations, ramenant au premier plan des éléments que l’histoire a laissés à la marge, et elles rompent ainsi avec le silence de ceux qui n’ont jamais eu la parole. Mais, des textes étudiés, tout au long du parcours chronologique de ce livre, se dégage également le rôle des femmes dans les divers événements historiques, apportant leur vision en tant que témoins ou protagonistes depuis l’époque précolombienne, permettant de restituer, à travers les personnages féminins, la voix de la femme, sa vision et sa conscience de premier acteur dans la transmission de la mémoire.

La richesse des œuvres de fiction historique et de réécriture des écrivaines d'Amérique latine se nourrit du besoin d'aller jusqu'aux origines à la recherche des racines culturelles et de la mémoire. Leur révision de l'histoire repose aussi sur la tradition, car au XVIe siècle la vérité présentée par les chroniqueurs espagnols fut contestée par les humanistes ou évangélisateurs qui mettaient l'accent autant sur la cruauté de la conquête que sur les valeurs des communautés indigènes américaines qui enrichissaient leurs "véritables histoires" des éléments "naturels et moraux" du Nouveau Monde. En neuf chapitres qui correspondent aux événements historiques importants, tels que Las raíces culturales, Descubrimiento y conquista de América, La América Imperial, La Independencia de américa, Las nuevas repúblicas en el siglo XIX, Lazos culturales y testimonios, Revoluciones de América Latina en el siglo XX, Dictaduras del siglo XX, et Realidad contemporánea, le livre de Luisa Ballesteros Rosas met l’accent également sur les procédés d’écriture employés par les écrivaines. En effet, avec une porosité générique et temporelle, et un grand intérêt pour les événements historiques, les écrivaines révisent le discours officiel en introduisant dans leurs témoignages des voix marginalisées ou silenciées, et des discours polyphoniques. Elles utilisent également des éléments intertextuels en forme de journal, de lettre ou de récit de tradition orale, et rompent avec les tabous existants, en ajoutant des détails réels ou intuitifs et des anecdotes qui complètent ou ouvrent des nouvelles perspectives à la révision de l’histoire de l’Amérique latine.

Responsable de la notice : 
Luisa BALLESTEROS ROSAS, Laboratoire AGORA, Université de Cergy-Pontoise
Dernière mise à jour le 19/01/2018 - 11:54